instigation

instigation

instigation [ ɛ̃stigasjɔ̃ ] n. f.
• 1332; lat. instigatio, de instigare
Rare Action de pousser qqn à faire qqch. incitation. « l'action, l'instigation directe de ceux qui avaient intérêt à détruire la pétition » (Michelet). Cour. À L'INSTIGATION DE. Agir à l'instigation de qqn, sur ses conseils ou en subissant son influence.

instigation nom féminin (latin instigatio, -onis) Obéir aux instigations de quelqu'un, suivre ses conseils, ses suggestions. Sur l'instigation, à l'instigation de quelqu'un, sur son incitation, ses conseils, son encouragement. ● instigation (expressions) nom féminin (latin instigatio, -onis) Obéir aux instigations de quelqu'un, suivre ses conseils, ses suggestions. Sur l'instigation, à l'instigation de quelqu'un, sur son incitation, ses conseils, son encouragement. ● instigation (synonymes) nom féminin (latin instigatio, -onis) Sur l'instigation, à l'instigation de quelqu'un
Synonymes :

instigation
n. f. Rare Incitation à faire qqch.
(En loc.) Cour. Commettre un crime à l'instigation de qqn.

⇒INSTIGATION, subst. fém.
Action de pousser, d'inciter quelqu'un à accomplir une action (bonne ou plus souvent mauvaise). Synon. incitation, suggestion. Il avoua tout, rejetant la préméditation et surtout l'instigation sur sa femme (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 667) :
Il y a quinze ans environ que, séduit par les suffrages d'une société savante, et cédant aux instigations et aux conseils de quelques-uns de ses membres, qui avaient sur moi l'ascendant de l'âge et de la renommée, je me décidai, après de longues hésitations, à faire imprimer un ouvrage sur l'habitude...
MAINE DE BIRAN, Journal, 1816, p. 238.
Loc. prép. À l'instigation de qqn, à son instigation (usuel); sur, sous l'instigation de qqn, sur, sous son instigation (plus rare). Poussé par quelqu'un, sur le conseil pressant de quelqu'un. La dépêche que M. Stangerson, à mon instigation, venait d'écrire (G. LEROUX, Parfum, 1908, p. 32). Lenieps, son vieil ami, était embastillé à Paris, sans doute à l'instigation du petit conseil de Genève (GUÉHENNO, Jean-Jacques, 1952, p. 222). Sur l'instigation de Philippe Berthelot (...) Copeau avait été envoyé en mission culturelle aux États-Unis (MARTIN DU G., Souv. autobiogr., 1955, p. LXXVII). La plus ancienne est l'Académie française, qui fut fondée en 1635 par lettres patentes de Louis XIII sous l'instigation de Richelieu (Encyclop. éduc., 1960, p. 244).
Rare. Sur, sous les instigations de. Ce bahut de bon style (...) fut exécuté (...) sous les instigations de mon grand-oncle Stanislas-Louis des Navières (MARTIN DU G., Vieille Fr., 1933, p. 1087). Sur les instigations de Boisrobert, le cardinal a fondé une académie (BRASILLACH, Corneille, 1938, p. 152).
Rem. De nos jours ce mot n'est guère employé que dans les loc. prépositionnelles.
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1332 a l'instigation de (doc. 24 juin ds Registre criminel de Saint-Martin-des-Champs, éd. L. Tanon, p. 17). Empr. au lat. class. instigatio « action d'émouvoir, d'exciter », spéc. « instigation » en b. lat. juridique. Fréq. abs. littér. : 93.

instigation [ɛ̃stigɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1332; lat. instigatio, de instigatum, supin de instigare. → Instiguer.
1 Rare. Action d'inciter, de pousser qqn à faire qqch. (se prend le plus souvent en mauvaise part). Incitation, suscitation. || Les instigations d'un conseiller. Conseil.Rare. || Sur les instigations de qqn.
2 (1332). Cour. À l'instigation de (qqn), sur ses conseils ou en subissant son influence. || Agir à l'instigation de qqn (→ Illuminer, cit. 26).
1 La persécution s'éleva de tous côtés, à l'instigation des Juifs, qui allaient partout pour animer les gentils, jusqu'à ce qu'ils excitèrent Néron à cette première grande persécution.
Bossuet, in Lafaye, Dict. des synonymes, Inspiration…
2 Je ne crois pas que les provocations parties des glacis suffisent à expliquer la chose. J'y verrais bien plutôt l'action, l'instigation directe de ceux qui avaient intérêt à détruire la pétition, avec les pétitionnaires.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., V, VIII.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Instigation — In sti*ga tion, n. [L. instigatio: cf. F. instigation.] The act of instigating, or the state of being instigated; incitement; esp. to evil or wickedness. [1913 Webster] The baseness and villainy that . . . the instigation of the devil could bring …   The Collaborative International Dictionary of English

  • instigation — Instigation. s. f. v. Incitation, suggestion, sollicitation pressante, par laquelle on pousse quelqu un à faire quelque chose de mauvais. Il a fait cela à l instigation de .... il s est laissé seduire aux instigations d un tel. l instigation du… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • instigation — I noun actuation, agitation, animation, cajolery, causation, coaxing, easement, encouragement, excitation, exhortation, fomentation, goading, helpfulness, hortation, impetus, impulsion, incentive, incitation, incitement, inducement, influence,… …   Law dictionary

  • instigation — early 15c., from M.Fr. instigation and directly from L. instigationem (nom. instigatio), noun of action from pp. stem of instigare urge on, incite, from in in (see IN (Cf. in ) (2)) + *stigare, a root meaning to prick, from PIE root *steig to… …   Etymology dictionary

  • instigation — Instigation, Instigatio, Instigatus, huius instigatus, Instinctus, Impulsus, huius impulsus. Par ton instigation, Impulsu tuo, Tuo instinctu …   Thresor de la langue françoyse

  • instigation — (in sti ga sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f. Action d instiguer. •   Il leur demanda, à l instigation de Perdiccas, quels étaient les auteurs de la sédition, VAUGEL. Q. C. VIII, 14. •   L âme a péché par le ministère et même en quelque… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • instigation — in|sti|ga|tion [ˌınstıˈgeıʃən] n [U] 1.) at sb s instigation also at the instigation of sb formal because of someone s suggestion, request, or demand ▪ an inquiry set up at the instigation of the White House 2.) the act of starting something …   Dictionary of contemporary English

  • INSTIGATION — s. f. Incitation, suggestion, sollicitation pressante par laquelle on pousse quelqu un à faire quelque chose. Il se prend le plus souvent en mauvaise part. Il a fait cela à l instigation d un tel. Il s est laissé séduire aux instigations de ce… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • instigation — n. at smb. s instigation * * * [ˌɪnstɪ geɪʃ(ə)n] at smb. s instigation …   Combinatory dictionary

  • instigation — noun 1 at sb s instigation formal because of someone s suggestion, request or demand: At Canham s instigation, a clerk brought in an electric fan. 2 (U) the act of starting something …   Longman dictionary of contemporary English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”